« Le roi des cons sur son trône, il est français, ça j’en suis sûr »

Salut, c’est l’Architect. Aujourd’hui on va parler politique, et surtout politique française. Non pas que je ne veuille pas parler de politique québecoise, mais disons que mes connaissances sont pour le moins limitées. Si je choisis de parler politique dans cet article, c’est tout simplement car, en France, nous sommes en pleines élections municipales. En soi, je n’aime pas parler politique, car quoi qu’il arrive, chacun des participants restera planté sur ses convictions, bien trop profondément enfouies pour être de quelque manière que ce soit influencées par une voix extérieure et, bien souvent les gens, moi le premier, pensent pouvoir comprendre les enjeux géopolitiques et économiques liés à un choix politique. La réalité est bien plus complexe que cela évidement, il est loin le temps, où selon les principes d’Aristote, n’importe qui pouvait entreprendre la fonction de politicien. Aujourd’hui, contrairement aux adages de notre philosophe préféré, la politique est devenue un métier. Cela est grandement dû au fait que, dans un monde ultra-connecté comme le nôtre, il ne s’agit plus de penser en micro-économie, en politique nationale, mais bien, comme j’aime appeler cela, en mondial-économie et en politique internationale. Mais, aujourd’hui, le débat que je veux lancer n’est en rien centré sur ma vision de la politique ou du débat politique. Je veux ici, comme on dit en québécois, péter une coche, sur la prétendue éthique de nos politiciens et surtout sur ce que Renaud aime à appeler la « Débilité Humaine ».

Pour prendre un exemple, en France, quatre des Maires élus aux premiers tours des élections municipales (ils sont aussi bien de droite que de gauche) sont actuellement, ou ont été dans un passé très proche, poursuivis pour de graves accusations morales (Viol pour Balkany) ou non (détournement de fond, fraude fiscale, fraude d’élection, abus de confiance) bref autant de chefs d’accusation qui feraient passer Kerviel pour un enfant de cœur.

Si j’écris ce message, ce n’est pas pour lever le point face à l’injustice entre les classes sociales à la manière de Lénine. Ce n’est pas non plus pour dramatiser la situation en France à la manière d’une « Bleu Marine ». Si je soulève ce point aujourd’hui, c’est pour souligner l’indicible débilité dont peuvent faire preuve les électeurs (de tous les pays confondus, n’oublions pas la Belgique, l’Algérie…). Nous ne sommes finalement pas les seuls, mais cela ne veut pas dire qu’il faut simplement accepter ce fait.

 

Alors que peut-on dire aujourd’hui de ces électeurs qui mettent au pouvoir des personnes qui ont, par le passé, fait preuve d’un manque de respect flagrant envers les enjeux et les règles qui sont synonymes de leurs position ? Comment peut-on voter, et faire confiance à ces personnes, sans même se rendre compte que, peu importe leur prétendue rédemption, ils continueront à nous tenir par les gosses et à nous prendre pour des moutons ?

 

La réponse est simple, on nous berce depuis tout petits d’histoires et de contes merveilleux. Influencés que nous sommes, nous pensons donc que le mal, avec un petit « m » n’existe pas, que les vilains, c’est les Ricains qui veulent nous conquérir, ou les autres qui veulent, au choix, nous envahir, nous dominer, nous détruire…

Mais avant de porter un jugement critique sur l’extérieur, il est de bon ton de se regarder le nombril. Et comme dirait mon cher Renaud, « le roi des cons sur son trône, il est français, ça j’en suis sûr ». Cette petite phrase assassine, directement adressé au peuple français, représente bien l’idée de cet article. Et dire que cette chanson date de 1975 peut faire froid dans le dos…

 

Bref, pour conclure, j’ai beaucoup agressé mes compatriotes français, rassurez-vous, je ne me pense pas mieux qu’eux, mais si on ne dit jamais rien, on n’avance pas… Remarquez que même quand on le dit, ça ne change rien, mais au moins on se sent plus léger.

 

A ciao bonsoir !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :