Le Loup de Wall Street

Salut c’est l’Architect !

Bienvenu pour ce nouveau billet ou je vais vous parler du Loup de Wall Street !

On va essayé de décortiquer un peu le film d’un point de vue théoricien, mais avant tous une petite présentation du film s’impose.

The Wolf of Wall Street comme on dit de l’autre coté de la frontière, est un film historique qui retrace la vie d’un boursier dans les années 80. Joran Belfort, car c’est son nom, va connaître très vite le succès et devenir en peu de temps l’une des personnes les plus riches de tous New York ! Une fois que cela est dit, le reste vient tous seul, drogue, femme, alcool, drogue et un peu de femme encore…

Bref notre Leonardo à bien changé depuis Shutter Island, ici ce n’est plus un thriller psychologique aux douces teintes de réflexion sur l’homme et la folie, mais un film déjanté inspiré d’une histoire vraie.

Contrairement à ce que beaucoup aime à dire ce film ne fait pas l’apologie de ce style de vie au contraire. Il nous montre un J. Belfort détruit, qui ne sait plus quoi faire de sa vie et qui perd tous ce qui lui est cher, à savoir l’argent, les femmes et sa compagnie. D’un point de vue théoricien donc ce film est bien évidement lié à la théorie du Spectacle, on peu prendre pour exemple toutes les scènes ou DiCaprio s’exprime sur l’estrade devant la foule en délire… foule qui est en réalité une équipe de trader bardé de diplôme, ayant étudié de nombreuses années pour devenir l’élite économique du pays.

Mais plus que cela je pense que ce film peut aussi être analysé en ayant en tête la théorie du bonheur personnel et les critiques que l’on peu faire de la recherche de celui-ci. En effet entre vivre sa vie au jours le jours comme notre Belfort ou au contraire planifier chaque instant de son existence pour moi pas de doute.

En effet si vivre sa vie sans se soucier du lendemain peu conduire à perdre ce qui fait l’essence même de celle-ci, la planifier enlèvera alors à coup sur se qui fait l’importance de la vie. Entre un Peut être et un A coup sur, moi mon choix est vite fait. Mais alors, poussons le raisonnement plus loin, comment être sur que ce que l’on fait au quotidien nous apporte le bonheur si l’on ne prend pas le temps de savoir ce qu’est le bonheur pour nous ? Mais prendre le temps de réfléchir c’est un peu planifier le chemin à prendre pour l’atteindre…

Bref ce film nous pose donc la question suivante ; peut on vivre au jours le jours sans se soucier des conséquence dans ce qu’il nous semble un bonheur, qui n’est alors que virtuel, sans pour autant être fatalement déçu quand on se rendra compte que le but recherché n’est finalement pas celui qui nous inspire.

Vous avez deux heures…

Plus sérieusement je dirais que le bonheur et surtout la quête du bonheur est tellement personnel qu’on ne peut pas mesurer son importance dans la vie d’un homme. Certain seront de vivre de peut de chose et d’offrir le reste, d’autre seront heureux de gagner beaucoup, de dépenser beaucoup ou de reposer sur beaucoup. A chaque fois cette recherche du bonheur se fait de façon tellement intérieur qu’il est alors impossible de savoir si elle est justifié ou non.

Belfort dans le film change beaucoup dans sa quête de se qu’il pense être le bonheur, cette quête fut elle inutile ? Non car elle l’a conduite dans le chemin qu’il à prit et il n’y à pas de jugement à porté sur la vie d’une personne. Car nul autre ne peut comprendre ce qui nous poussent intérieurement.

Plus qu’une critique du Loup j’ai ici essayé de proposer une réflexion sur la théorie de la recherche du bonheur que nous avons vue en cours, de donner mon avis et mon idée sur la question.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :